• TheEnchantedCypress

Le Cheval et la Furûsiyya




Le cheval est une véritable source d'inspiration littéraire : différents manuscrits et pages de miniatures illustrent la place donnée à cet animal dans des ouvrages à caractère religieux, ou bien touchant au genre littéraire des merveilles ou profane et poétique. La représentation du cheval, dans la miniature persane, très stylisée et embellie symbolise un état d'esprit perdu aujourd'hui : la Furûsiyya. Si la furûsiyya inclut toutes les disciplines en rapport avec les chevaux- équitation certes, mais aussi art vétérinaire, hippologie et enfin art de la chasse et de la guerre - c'est aussi un style de vie et un état d'esprit qui reposent sur la bravoure, la générosité, somme toute, la noblesse d'âme de celui qui en observe la règle... Furûsiyya... Comment traduire en français ce mot arabe porteur de tant de sens et de valeurs? Comment définir avec nos mots aujourd'hui les idées ancestrales qu'il charrie et qui furent partagées par les habitants du très vaste monde islamique, des frontières de l'Andalousie aux confins de l'Iran et de l'Asie centrale, peut être même aux royaumes musulmans de l'Inde et de la Chine? Le concept trouve en partie ses racines dans la tradition persane où le cheval tient une place privilégiée. Les valeureux guerriers qui habitent ses légendes sont toujours accompagnés de montures dotées de qualités exceptionnelles, presque surnaturelles : force de l'éléphant, rapidité de la gazelle... Toutefois, l'idée même de furûsiyya appartient pleinement à la culture arabo-musulmane. Elle est née sous le califat abbasside au VIIIe siècle (IIe siècle de l'hégire)...

1 vue

©2020 par The Enchanted Cypress. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now